Search
  • LesParolesdeKristine

Être dans les pages d’un livre d’histoire


Il y a ces moments où je me sens soudain captivée par quelque chose que je lis ou entends. Hier, c'était une phrase d'une chanson de Renan Luce. La chanson s'appelle Je suis une feuille. Écoutez-la ! Je me remémore ces paroles à l’improviste : Ou être dans les mains d’un poète oublié, et quelques phrases après : Ou être dans les pages d’un livre d’histoire.

Quel chanteur avec des phrases comme ça, Renan doit être un vrai poète !

Quelque chose comme ça m'occupe toute la journée et me rappelle mes propres écrits. Être dans les pages d’un livre d’histoire. C’est ce que j’ai fait avec beaucoup de gens, de ma famille, mais aussi d’autres. Mon début Leer mij je liefhebben par exemple, un livre sur mes grand-parents maternels, paru en 2009 chez Athenaeum Publishers à Amsterdam. Oui, mes grand-parents se trouvent dans les pages d’un livre, le livre de leur propre histoire. Écrite par leur petite-fille, des années après leur mort. Ce n’était pas possible avant car j’ai utilisé leurs journaux et j’ai révélé leurs secrets les plus intimes.

Être dans les mains d’un poète oublié. Pourquoi est-ce que je trouve ça si beau et pourquoi ça me touche tellement ?

Dans cette phrase je ressens beaucoup de choses différentes : je me souviens de la joie de la publication de mon premier livre, mais aussi de la peur de tout dévoiler. Désormais, entre le fait de n’avoir plus envie d’écrire en néerlandais et la beauté de la langue française, tout s’enchaîne.


Kristine







42 views0 comments

Recent Posts

See All