Search
  • LesParolesdeKristine

Lecture facile et agréable, mais un peu déçue.

Updated: Oct 1



Nous irons mieux demain

Tatiana de Rosnay

2022

Éditions Robert Laffont

350 pages



Cela fait longtemps que j’ai lu mon premier livre de l’écrivain Franco-anglaise Tatiana de Rosnay, c’était Elle s’appelait Sarah, un livre que j’ai lu en néerlandais. Un livre exceptionnel et un vrai bestseller.

Depuis que je lis en français, j’en ai lu plusieurs autres d’elle. Son livre Manderley For ever (la biographie de Daphné Du Maurier), était le premier pour moi en français et c’est un livre qui m’a bouleversée. Je suis une grande fan du style littéraire journalistique de Tatiana et une plus grande fan encore des biographies d’écrivains. Toujours au début de mon apprentissage du français, je lisais un chapitre (ils sont courts) tous les matins, au petit déjeuner.

Après la publication en 2015, je suis tout de suite allée à Genève pour une dédicace et une rencontre avec elle chez Payot, et je la suis depuis qu’elle est sur Instagram (notamment pour ses #booktipstatiana).


Comme j’étais contente d’y lire qu’elle suivait les traces d’Emile Zola ! Convaincue qu’elle écrirait une autre biographie, dans le même style que celle de Daphné Du Maurier, j’avais hâte. Mettait-elle encore ses pas dans ceux d’un écrivain, et cette fois, Zola ?

J’ai tout de suite acheté le livre paru en septembre, et en apercevant la quatrième de couverture, une femme mystérieuse avec une enveloppe ancienne dans les mains, j’étais convaincue qu’il s’agissait d’une lettre d’Emile Zola.

Et voilà, c’était vrai, mais le livre est un roman (le mot roman est sur la couverture), pas un portrait, et en vrai dire, j’en suis un peu déçue. C’est bien un hommage à l’œuvre de Zola, mais ce n’est pas une biographie du tout. Elle est partie dans une autre direction.

J’ai quand même apprécié la lecture, mais en lisant que Dominique, une de ses personnages principaux, suivait les pas du grand écrivain pendant que Candice, elle en riait ; il m’a semblé que Tatiana se moquait un peu d’elle-même.

Le livre m’a quand même donné envie de lire l’œuvre de Zola, je vais commencer avec Nana, je pense.


Kristine






62 views0 comments

Recent Posts

See All